"Les médecins traitants admettent qu'ils sont sur les genoux", reconnait Mme Moykens. "En outre, le temps d'attente entre la réalisation d'un test et l'obtention d'un résultat en laboratoire augmente. Dès qu'un résultat est connu dans un laboratoire, il est communiqué en général dans l'heure à Sciensano (ce qui permet ensuite le début du traçage des contacts, NDLR)", poursuit-elle.

Un système de réservation doit réduire le travail administratif des centres de triage, tentes de tests et laboratoires. "Avec un tel système, les données comme le nom, le numéro de GSM, l'adresse et le code du test sont déjà connues, ce qui permet de se concentrer sur la collection elle-même", assure Mme Moykens.

Entre-temps, toute personne présentant des symptômes devra toujours se rendre chez son médecin traitant. "Mais toute personne sans symptômes - qui a été en contact avec une personne ou qui vient d'une zone à risque - sera dirigée dans une autre direction", explique-t-elle.