"Ils devraient maintenant passer deux semaines dans une sorte de camp", a déclaré ce matin Dirk Devroey sur Radio 2 à propos des jeunes qui reviennent d'Espagne, pays presque entièrement rouge sur la carte de l'ECDC . La raison derrière cette idée ? " La plupart des gens sont infectés au sein de leur famille" , explique le Professeur.

Infectés à Lloret de Mar, 110 jeunes Belges ont quitté la Costa Brava en bus pour rentrer au pays. Un camp de deux semaines permettrait d'avoir "des certitudes sur leur statut d'infection" , estime Dirk Devroey. "Nous devons éviter que 110 personnes infectées, qui ont de grandes chances d'être de grands propagateurs, infectent beaucoup d'autres personnes" , a-t-il ajouté au micro de la radio néerlandophone.

Le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke, a lui aussi commenté le voyage de ces jeunes en Espagne. "Je pense qu'il faut rester prudent et ce qui s'est passé là-bas est extrêmement imprudent et irresponsable" , estime le ministre.

© AFP