Belgique Une association représentant les juifs d'Europe a adressé une lettre au recteur de l'Université de Gand afin de lui demander de modifier le dictionnaire de langue des signes présent sur son site.

Dans celui-ci, le mot juif (jood en néerlandais) est traduit par un mime de nez crochu dans deux vidéos. Cette organisation juge cette description "raciste et humiliante".

© gebaren.ugent.be

Plusieurs traductions sont proposées pour ce même mot. Certaines ne semblent pas poser de problème, mais "la deuxième vidéo qui implique des papillotes (que portent les juifs orthodoxes, ndlr), est à la limite de l’acceptable, puisqu’elle peut véhiculer des préjugés", affirme Menachem Margolin, le directeur de l’association, dans le communiqué. "Les deux dernières sont tout simplement racistes et dégradantes pour les Juifs, avec le mime d’un grand nez crochu pour définir un Juif", poursuit-il. Il est à noter que ces mimes sont accompagnés d'un avertissement de "connotation négative".

L'UGent souligne de son côté que le dictionnaire est le fruit d'une analyse lexicographique menée par le centre flamand de la langue des signes. Des chercheurs universitaires, parmi lesquels des Gantois, ont été impliqués dans la conception de ce dictionnaire, qui reprend aussi des signes qui existaient lorsque certains stéréotypes étaient encore en vigueur.

De son côté, le centre Flamand de Langage des signes affirme qu'une nouvelle édition du dictionnaire fera bientôt son apparition pour "clarifier ces sujets", mais ne compte pas apporter de modification à la version actuelle. "Le geste en question est probablement la plus ancienne variante de ce geste dans le dictionnaire. La vidéo est sur notre site depuis quinze ans. Nous n'allons pas la supprimer, car un dictionnaire décrit la situation actuelle."