Mauvaise surprise pour des centaines de Belges ! Le problème est le suivant: de nombreux clients ne parviennent plus à utiliser leur compte en ligne de la néo-banque allemande N26 annonce Het Laatste Nieuws. Il s'agit d'une banque non traditionnelle sans bureau physique. Environ 7 millions de personnes utilisent leurs services dans le monde. Lancée il y a cinq ans, elle était parvenue à légèrement bousculer le paysage banquier classique où la rigidité est souvent de mise.

Les personnes arnaquées sont près de 2000 à s'être rassemblées sur un groupe Facebook et 200 dans un autre WhatsApp. En cause, la faillite imminente qui frapperait le groupe selon nos confrères. Heure après heure, de nouvelles personnes lésées se signalent. L'objectif est de s'entraider pour monter un dossier à charge envers la banque.

Les problèmes ont commencé dès le 14 avril dernier, avec le blocage des premiers comptes. Selon plusieurs clients, N26 ne répond pas à leur courrier. Certains affirment avoir perdu jusqu'à 25 000 euros dans cette (mauvaise) aventure. "N26 refuse de répondre aux questions, mais nous affirme par voie de communiqué qu’il s’agit d'une erreur et qu’elle ne “présente aucun risque de faillite”, s'étonne l'un d'eux.

Par le passé, N26 a déjà été sanctionnée d'une amende de plus de 4 millions d'euros par l’autorité de surveillance bancaire allemande, pour cause de manquements dans son système de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme. Un commissaire spécial a même été nommé par le régulateur pour contrôler la conformité de l'entreprise et lui impose un plafond temporaire de 50 000 à 70 000 nouveaux clients par mois. Un dispositif contraignant que l'Italie a également mis en place pour sa filiale. 

Après ce début de scandale, la banque a tout de même réagi. "Nous souhaitons rassurer sur le fait que N26 ne présente aucun risque de faillite, puisque nous disposons d'une collecte de fonds ainsi que d'un financement solides", assure-t-elle. La banque jure également que les clients belges impactés ne sont pas trop nombreux. "Pour 150.000 clients belges N26 au début de 2022, seuls quelques dizaines sont aujourd’hui affectés par la clôture des comptes en Belgique", explique-t-il. "Nous avons rapidement corrigé ce problème et ajusté la mesure mise en place. Nos équipes sont également en train de contacter directement les utilisateurs concernés pour résoudre ce problème aussi rapidement que possible."

Selon le service d'assistance, il faut ouvrir un nouveau compte pour y transférer de l'argent. Mais aucune explication n'est réellement fournie par rapport au blocage.