L'opérateur historique assure qu'il n'y a aucun risque pour la santé. L'amiante est présente dans le plancher d'un tiers des 3.834 cabines téléphoniques encore existantes actuellement en Belgique. Il est toutefois impossible de savoir précisément où se trouvent les vieilles cabines concernées car elles sont réparties à travers tout le pays.

Selon Belgacom, il n'y a absolument aucune raison de s'inquiéter pour la santé des utilisateurs de ces cabines ou des techniciens. "Nous avons effectué des tests et aucune poussière d'amiante ne s'échappe des planchers", indique Haroun Fenoux, porte-parole de l'opérateur. "S'il y avait eu le moindre danger, ces cabines ne seraient plus en usage depuis longtemps", assure-t-il.

L'opérateur historique est actuellement en train de démanteler son parc de cabines téléphoniques. Elles seront ainsi toutes supprimées d'ici fin 2015.