À l’approche de Noël, c’est souvent le branle-bas de combat. Entre l’organisation du repas, des cadeaux ou encore l’accueil éventuel de membres de la famille venus de l’étranger, il y a beaucoup de choses à penser. Mais il y a toujours cette part de rêve, entre les férus de décorations, de musiques ou films de Noël et ceux qui passeront une bonne partie de leur temps dans les marchés de Noël qui fleurissent un peu partout.

Et qu’on soit dans la magie ou l’organisation, une question revient chaque année à pareille époque : va-t-il neiger les 24 et 25 décembre. Un rêve pour beaucoup, mais il faut dire qu’il ne se réalise que peu souvent en Belgique. “Pour avoir officiellement un Noël blanc, il suffit d’une fine couche d’un centimètre dans nos stations météo, indique Pascal Mormal, météorologue à l’IRM. Le dernier remonte donc à 2010, qui était une année exceptionnelle avec un manteau de plus de 10 centimètres.

Avant cela, il faut remonter à 1986 et 1964 pour retrouver la trace d’un Noël blanc. “Il faut préciser qu’en 2009, la station d’Uccle était recouverte d’une couche d’un centimètre, mais que c’était le seul endroit de la capitale où la neige avait tenu, sourit-il. C’est donc très rare en Belgique, même si on pense que cela arrive plus souvent dans la pensée populaire. Évidemment, c’est plus régulier en Ardenne ou dans les Hautes Fagnes où la probabilité monte à 40 ou 50 % d’avoir un Noël blanc.

Et pour 2019, que peut-on attendre ? “Malheureusement, les derniers scénarios montrent qu’il fera plutôt doux avec des températures même légèrement au-dessus de la moyenne, regrette-t-il. Il peut encore se passer des choses dans les deux prochaines semaines, mais ce serait plutôt un “accident de parcours” sur quelques jours. Disons qu’on a entre 5 et 10 % de chances d’avoir un Noël blanc cette année.

Il ne faut donc pas (ou peu) espérer de magnifiques paysages dans notre pays, “même si des épisodes de neige fondante pourront peut-être se produire”.

Par contre, bonne nouvelle pour ceux qui ont décidé de passer les fêtes à la montagne ! “Dans les Alpes et le Jura, il y a déjà de belles quantités de neige au-delà de 1500 mètres d’altitudes, même plus que les années précédentes à pareille époque, observe le météorologue. Dans les Vosges, ce sera un peu plus juste pour skier, mais je sais que certaines stations disposent de canons à neige. Il pourrait y avoir des conditions plutôt bonnes, mais les massifs sont un peu trop bas pour le garantir."