Fin avril 1903, on mesurait 31 cm de neige à Francorchamps le 25 avril et 40 cm dans les Hautes Fagnes.

Le 12 avril 1913 marque le record de neige à Uccle, avec 10 centimètres mesurés.

Le 17 juin 1923, des précipitations neigeuses tombent à la Baraque Michel. Pour notre pays, ce sont les chutes de neige les plus tardives.

Le 7 avril 1935, on mesurait 35 centimètres à Drossart, dans l’Hertogenwald.

En 1970, comme cette année, un hiver neigeux avait joué les prolongations. À Botrange, on a observé une couche de 30 centimètres du 7 au 9 avril, et la neige n’a pas fondu avant le 15 avril.

En 1975, c’est après un hiver très doux qu’on a observé une des couches les plus épaisses à Botrange : 55 centimètres le 5 avril.

Le 6 avril 1979, on observait encore 18 centimètres à Saint-Hubert et 22 centimètres à Mont Rigi. Un an plus tard, c’est un événement sportif majeur qui a été perturbé par la neige, la course cycliste Liège-Bastogne-Liège qui se déroulait pourtant un 20 avril.

Le 29 avril 1985, la neige était encore bien présente dans le sud du pays avec 12 cm à Saint-Hubert et 20 à 25 cm sur les crêtes des Hautes Fagnes.

En mai 198 6, un record de 4 jours de précipitations neigeuses a été enregistré à Uccle au cours du mois.

Le 20 avril 1991, on a observé une couche de 3 cm à Coxyde, un phénomène extrêmement rare.

Le 15 avril 1999, c’est une grande partie du pays qui est recouverte de neige avec 5 cm à Bierset, 8 à Florenne, 15 à Elsenborn et 18 à Saint-Hubert.

Le 24 mai 2013 fait office de record avec une couche de 3 cm au Mont Rigi (Waimes).

Enfin, les 27 et 28 avril 2016, on a observé une couche d’une vingtaine de cm sur les hauteurs du pays.