Belgique

C’était tendu, on pouvait s’y attendre… Écolo et MR restent en opposition directe. Sur la RTBF, vendredi soir, Charles Michel s’est frotté à Jean-Marc Nollet dans un nouveau concept d’émission baptisé “Duel”.

Enfermés dans un grand cube transparent, installé place Poelaert à Bruxelles (près du palais de Justice), le président du MR et Premier ministre débattait seul face au coprésident d’Écolo. Pour modérer leurs interventions, le journaliste politique Thomas Gadisseux intervenait en fond sonore. Il n’était pas présent physiquement, histoire d’augmenter la pression naturelle d’un tel face-à-face.

Que retenir des discussions ? Tout d’abord, que ni le MR ni Écolo n’avaient remisé leurs attaques et contre-attaques. Tout a démarré très vite lorsque, en début d’émission, Jean-Marc Nollet a remis un cadeau à Charles Michel : une marionnette. “Cela symbolise la situation dans laquelle vous avez été durant cette législature vis-à-vis de la N-VA, a lâché le chef des verts. C’est la N-VA qui prenait toutes les décisions.” La première salve venait d’être tirée. Pour l’anecdote, plus amicalement, Charles Michel avait lui aussi apporté des petits cadeaux à Jean-Marc Nollet, dont un ballon de volley (le sport favori du coprésident d’Écolo).

Pour le reste, les deux leaders politiques se sont opposés sur les thèmes déjà bien exploités par l’un et par l’autre ces dernières semaines. Charles Michel, qui a dénoncé le "flou" que contient selon lui le programme électoral d'Ecolo, est revenu sur l’ambiguïté qu’il croit déceler chez les verts à l’égard de la consommation de viande ou encore sur les mesures fiscales du programme d’Écolo qui puiseraient dans les poches des classes moyennes. Jean-Marc Nollet a pu se défendre et nuancer le contenu exact des propositions de son parti.

Quelques missiles…

Durant ces échanges, quelques missiles ont été échangés. Par exemple, Charles Michel a voulu coincer Jean-Marc Nollet en lui demandant si, oui ou non, Écolo était en faveur de la création d’une nouvelle ligne de métro à Bruxelles. Et le coprésident des verts lui a répondu : “J’espère en tout cas que le MR ne fera pas avec le métro ce qu’il a fait avec le RER”…

À noter également : durant l’émission, les accusations de “communautarisme” pro-musulman qui ont été portées contre Écolo depuis mercredi n’ont pas été abordées directement.