Au lendemain de la divulgation des images de surveillance d’une cellule de l’aéroport de Charleroi, André Desenfants, 61 ans, directeur général et numéro 2 de la police fédérale a décidé de se mettre en retrait de ses fonctions. "Je veux savoir pourquoi je n’ai pas été mis au courant des faits qui se sont produits", a-t-il déclaré.

Desenfants était également le patron de la police aéroportuaire de Charleroi, où l’arrestation a eu lieu. "Ces images m’ont profondément touché", ajoute le policier qui a demandé une enquête interne pour savoir quelle faute avait été commise dans la transmission de l’information.

Rappelons qu’un homme de nationalité slovaque, Josef Chovanec, âgé de 38 ans, est mort en février 2018 après avoir été mis en cellule suite à une rébellion à l’aéroport de Charleroi.

Les images de surveillance montrent des policiers hilares pendant qu’ils maîtrisent le forcené gisant au sol. Une policière fait en outre le salut nazi en direction de la caméra.

Hier, François Feron, l’avocat de la policière, faisait valoir qu’elle regrettait beaucoup son geste. "Mais cet homme n’est pas mort suite au comportement de ma cliente."

La policière était âgée de 22 ans et était la plus jeune du groupe, composé de trois hommes et de trois femmes, chargé de maîtriser Chovanec. C’est elle qui est filmée en train de danser, marquant le rythme du poing et tapant du pied sur le sol. Selon son avocat, "elle n’avait pas de mauvaises intentions. Elle nie toute intention raciste. Je la crois. Elle était très jeune à l’époque, à peine 22 ans."

En outre, Chovanec aurait déclaré que les policiers étaient des fascistes. "À ce moment, elle a cru que faire le salut hitlérien était amusant. Une erreur naturellement. Mais elle le reconnaît elle-même."

La jeune inspectrice est la seule à ce jour à avoir été mutée dans un service interne.

François Feron voit des circonstances atténuantes dans le comportement des agents. "Je comprends que ces images puissent choquer mais la police avait de bonnes intentions. Cet homme était hors de lui. Il se rebellait. Il avait d’ailleurs frappé sa tête jusqu’au sang contre les murs de sa cellule. Les policiers ont dû intervenir pour le protéger de lui-même. Ils ont attendu le Smur qui devait lui administrer un calmant. L’attente dans ce contexte a paru très longue. Et les policiers ont été mis sous une pression extrême."

François Feron envisage de porter plainte pour violation du secret de l’instruction.

Le CCOJB n'acceptera jamais la banalisation du salut hitlérien

Le Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique (CCOJB) n'acceptera jamais la banalisation du salut hitlérien, a indiqué jeudi le comité. "Lors d'une arrestation particulièrement musclée à l'aéroport de Charleroi en 2018, une policière a été filmée en train d'effectuer un salut hitlérien. Les images de cette arrestation ont circulé cette semaine. Elles sont choquantes à plus d'un titre", clame le CCOJB. Le CCOJB est "surpris et choqué" de l'attitude des policiers sur cette vidéo, "peu importe le contexte dans lequel ces faits se sont inscrits".

Le CCOJB déplore que l'excellent travail effectué au quotidien par la Police fédérale soit entaché par ce type de comportement de la part d'une minorité d'agents. Le CCOJB en appelle donc à la tolérance zéro.