Belgique

Le ministre-président de la Région wallonne et de la Communauté française a aussi avancé quelques pistes pour contrôler certaines dépenses

BRUXELLES Le ministre-président de la Région wallonne et de la communauté française a avancé, jeudi sur les antennes de Bel-RTL, plusieurs pistes qui permettront aux entités régionales de réaliser des économies afin "d'atteindre l'équilibre budgétaire au moins aussi vite que le fédéral". "Il ne faudra pas commettre d'erreurs et investir l'argent au plus juste équilibre des besoins", a précisé Rudy Demotte. "Nous ne pourrons pas nous permettre d'être plus lents que le fédéral pour remettre de l'ordre dans les comptes. La plus grosse erreur serait de laisser filer les budgets; ce qui nous obligerait à tendre la main pour demander de l'aide et à devenir plus vulnérables sur le plan communautaire."

Le ministre-président de la Région wallonne et de la Communauté française a aussi avancé quelques pistes pour contrôler certaines dépenses. "Le nombre des ministres a diminué", a-t-il observé. "Il faut aussi savoir que les ministres qui ont une "double casquette" à la Région wallonne et à la Communauté française Wallonie-Bruxelles ne sont rémunérés qu'une seule fois pour leur double fonction. La Communauté française Wallonie-Bruxelles ne rémunérera donc que deux ministres à temps plein."

Rudy Demotte a précisé que d'autres économies seraient réalisées vis-à-vis des staffs et des bâtiments ministériels. "En ce qui concerne Bruxelles, je vais faire en sorte que l'ensemble des cabinets ministériels qui sont ceux de la Communauté Wallonie-Bruxelles soient repris dans le siège de la présidence. Cela permettra de réaliser de substantielles économies."

© La Dernière Heure 2009