Rudy Demotte estime que les Francophones doivent envisager toutes les hypothèses, dont celle de se prendre en mains eux-mêmes sans la Flandre

Tout le travail est à refaire...

Elio Di Rupo n’a pu concilier l’inconciliable…

Vidéo : la conférence de presse d'Elio Di Rupo

Politic Twist : le blog décalé sur la politique


BRUXELLES Interrogé samedi sur les antennes de la RTBF-radio, le ministre-président wallon et de la Communauté française s'est demandé si Bart De Wever était réellement capable de négocier un compromis. A ce stade, il n'en veut pas et attirer d'autres partenaires ne servirait, aux yeux du ministre-président, à rien, puisqu'il faudrait repartir de zéro.

Dès lors, il faut aujourd'hui, selon lui, réfléchir à toutes les hypothèses, "qui nous imposent en tous cas de pouvoir nous assumer". La Wallonie et les Francophones de Bruxelles ont des outils "pour voir ce qu'on peut faire pour soi-même et ne pas attendre demain".

"Il est certain que nous devons nous prendre en mains nous-mêmes", a-t-il conclu.

© La Dernière Heure 2010