Saimi et Thomas se sont rendus à Zingem pour aider leurs amis. Ils ont ramené leurs verres dans les bulles adéquates de la commune et ont, au passage, déposé deux cartons à côté de celles-ci. Interrogé par nos confrères du Nieuwsblad, le jeune couple affirme qu'il y avait déjà plusieurs cartons sur place.

Ils ont donc été surpris lorsque, quelques jours plus tard, la police les contacte. "Nous avons eu un policier à la porte qui est venu nous montrer la caméra : nous avons été pris en flagrant délit de décharge illégale. Nous avons raconté notre histoire et souligné que nous n’avions pas agi de mauvaise foi", explique le couple. "Sur les images de la caméra, vous pouvez voir que nous avons laissé les cartons et nous ne le nions pas. Mais les images montrent également comment nous avons tourné le couvercle de chaque bocal et les avons mis dans nos poches pour le ramener à la maison. Nous ne ferions certainement pas cela si un déversement illégal était prévu, n’est-ce pas ? De plus, nous vivons dans le respect de l’environnement et nous nettoyons régulièrement les déchets pendant notre temps libre", se justifient-ils.

Tous deux ont été condamnés à une amende de 410 euros, soit un total de 820 euros. Selon eux, cette sanction est "absolument disproportionnée". "Si mon ami était resté dans la voiture, aurions-nous dû payer seulement 410 euros ?", se demande Saimi.

Pour l'échevin Kristof Callens (CD&V), des mesures doivent être prises en cas de délits. "Nous avons déployé beaucoup d’efforts pour sensibiliser le public. Ce n’est pas parce qu’il y a un morceau de plastique dans le canal que vous pouvez jeter du plastique à côté".