Les employés de l'aéroport de Charleroi marqueront des arrêts de travail lundi à partir de 13h00. "Il s'agit d'un ultime coup de pression avant de partir en grève pour dénoncer la dégradation inacceptable des conditions de travail", préviennent les syndicats CNE et Setca. Ces arrêts de travail devraient durer 2-3 heures, selon Yves Lambot, secrétaire national CNE. "Le personnel employé des différents services est en arrêt de travail. Il est exaspéré pour la gestion de la planification des horaires. Il pourrait y avoir des perturbations pour les vols cet après-midi", ajoute M. Lambot.

Le personnel employé de l'aéroport de Charleroi se réunira en assemblée pendant ces arrêts de travail. Les travailleurs et travailleuses dénoncent "la gestion désastreuse de la direction au niveau de la planification".

La CNE et le Setca dénoncent aussi la dégradation des conditions de travail et le "manque de crédibilité de l'employeur". La gestion du chômage est également pointée du doigt: utilisation abusive du chômage pour force majeure, manque de transparence, iniquité dans la répartition du chômage et annonce d'un futur chômage économique.

Les syndicats menacent de mener des "actions plus conséquentes si la direction de l'aéroport de Charleroi ne prend pas en compte nos points de vue".