Cette attestation n'est pas contre valable qu'en Belgique, a indiqué samedi la Taskforce vaccination. Depuis septembre, certaines personnes qui, pour des raisons médicales (risque élevé de réactions allergiques notamment) ne peuvent pas se faire vacciner, peuvent se voir proposer par l'un de ces 21 médecins de référence, une attestation leur permettant le remboursement sans limite des tests PCR.

A peine quelques dizaines de personnes en ont profité depuis le début de l'année scolaire, malgré la quantité importante de demandes reçues, la plupart des personnes pouvant être vaccinées moyennant quelques adaptations, a précisé la taskforce lors d'un point de presse.

Depuis peu, les personnes ayant eu une réaction indésirable très grave (ayant entraîné une hospitalisation) après une première vaccination peuvent également être envoyées par leur médecin généraliste vers un médecin de référence qui pourra envisager d'utiliser un vaccin différent pour la prochaine vaccination anti-coronavirus ou, si cela n'est pas possible, une attestation permettant d'obtenir un CST-vaccination, mais qui ne s'appliquera qu'au territoire belge.