Belgique

Malgré des négociations ardues et les critiques qui pleuvent sur les partis présents à Val Duchesse, la confiance demeure

BRUXELLES L'étude menée à la demande de votre journal démontre que l'électeur belge est fidèle à ses choix.

Deux mois après le scrutin et malgré les difficultés rencontrées par les partis qui se retrouvent autour de la table des négociations, leur électorat demeure stable.

Pour preuve, sur l'échantillon interrogé, seuls 6,13 pour cent des sondés avouent qu'ils modifieraient leur vote s'ils devaient repasser rapidement par les urnes.

Dans ce contexte, la formation du... formateur Yves Leterme (CD & V/NV-A) se positionne donc toujours largement en tête des intentions de vote quand on pose la question de savoir Pour quel parti voteriez-vous demain ?, avec 25,89 %. Suivent, côté flamand et dans l'ordre : l'Open-VLD, le SPA Spirit, le Vlaams Belang (qui est le parti qui enregistre la plus forte baisse un peu partout dans le nord du pays), Groen et la liste Dedecker.

Côté francophone, c'est toujours le bleu de la famille libérale qui trône en tête. La formation de Didier Reynders précède, dans ce sondage, Écolo qui supplante de peu le PS, tandis que le CDH se retrouve en quatrième position.

Mais l'élément vraiment déterminant de ce sondage est le fait que 9 électeurs sur 10 resteraient fidèles à leur choix de juin dernier.

Bref, malgré les querelles et les dissensions à répétition, les électeurs semblent vouloir de l'Orange bleue.

Le fruit, malgré ses nombreux pépins et son goût un peu trop acide jusqu'ici, semble demeurer la meilleure alternative dans l'esprit des électeurs.

Mieux, au regard des chiffres obtenus, on a le sentiment que les partis exclus des discussions actuelles sont quelque peu mis de côté et paient le prix fort de leur absence à Val Duchesse.



© La Dernière Heure 2007