L'infraction passera du 2e au 3e degré, soit une amende passant de 116 à 174 euros pour le conducteur. Concrètement, il sera désormais stipulé dans le code de la route qu'un conducteur n'est pas autorisé à "utiliser, tenir ou manipuler un appareil mobile avec écran, sauf s'il est fixé au véhicule dans un support prévu à cet effet".

C'est-à-dire qu'il ne sera plus possible de passer des appels, même si votre smartphone se trouve sur la console centrale, le siège passager ou sur vos genoux. Il doit être accroché à un support approprié. La règle est aussi valable si vous utilisez la fonction navigation ou un lecteur de musique.

Jusqu'à présent, seul le téléphone était visé. Désormais tous les appareils électroniques le sont, tels que les GPS ou les tablettes.

Cela ne s'appliquera pas lorsque le véhicule est à l'arrêt ou en stationnement.

Cette nouvelle réglementation avait été approuvée en janvier par la Chambre, sur une proposition de loi du CD&V. Le texte a été accepté par tous les partis, excepté le vote contre du PTB et l'abstention du Vlaams Belang.