Belgique

Plus de 50 dirigeants flamands donnent, dans une lettre ouverte, 36 conseils aux politiciens, indiquent mardi l'Echo et De Tijd. 

Ils insistent sur des taxes environnementales considérablement plus élevées, des taxes sur le travail considérablement réduites et un impôt uniforme sur toutes les plus-values, y compris les bénéfices provenant d'actions, de dividendes, de loyers et d'héritages. 

Ce document, accompagné de 36 conseils aux politiciens, a été initié par Karel De Boeck (ex-PDG de Dexia) et Karel Cardoen (ex-PDG de Cardoen). Parmi les signataires figurent notamment Philippe Haspeslagh (Ardo), Jan De Clerck (Domo), Vic Swerts (Soudal) et Bernard Filliers (Filliers).

Concernant la fiscalité, les patrons plaident en faveur d'un verdissement, notamment par le biais d'une taxe sur les avions et de taxes plus élevées sur les combustibles fossiles. En outre, la fiscalité belge et flamande doit être simplifiée.

Les signataires plaident aussi en faveur d'un impôt uniforme "de 20% par exemple" sur chaque augmentation de capital, tant de manière privée que par le biais d'une société.