Depuis plusieurs semaines, un centre de testing situé à l'extérieur du terminal de l'aéroport de Zaventem permet aux voyageurs de se faire tester. Que ce soit au départ ou à l'arrivée, les voyageurs peuvent effectuer un test PCR standard ou un test rapide dont le résultat est connu quelques heures plus tard ; pratique pour ceux qui doivent prendre un vol vers une destination qui impose la présentation d'un test négatif. Mais, depuis quelques jours, le centre fait face à un afflux de personnes désireuses de se faire tester.

"La demande a explosé", confirme Nathalie Pierard, porte-parole de l'aéroport de Bruxelles. "Au mois de septembre, on faisait à peu près 250 tests par jour. Il y a encore une semaine, on était à 500 mais, samedi, on en a fait plus de 800. Nous connaissons donc une situation semblable à celle que l'on observe dans les autres laboratoires de Belgique. Il y a une saturation". 

Plus de tests rapides pour l'instant

"Suite à cet embouteillage, notre partenaire logistique ne propose plus de tests rapides jusque lundi étant donné qu'il n'a pas la possibilité de fournir un résultat en moins de 6h", poursuit la porte-parole. "Les passagers qui ont un vol prévu cette semaine doivent donc tenir compte d'un délai supplémentaire pour obtenir les résultat de leur test", précise-t-elle. Il est conseillé aux voyageurs qui ont absolument besoin de présenter un test négatif à leur destination d'arrivée de se rendre au centre de testing de l'aéroport 24h et 36h avant le départ

Pour les tests effectués durant le week-end, Nathalie Pierard précise que ceux qui ont été faits samedi seront traités dimanche et que ceux qui ont été passés dimanche seront examinés lundi. 

Pourquoi la demande augmente-t-elle?

En plus des personnes qui ont absolument besoin de fournir un test négatif à leur arrivée dans un pays étranger, l'aéroport constate une augmentation de passagers de retour de zone rouge désireux de se faire tester. "La nouvelle stratégie du gouvernement impose aux personnes de retour de zone rouge de se faire tester uniquement si elles ont des symptômes. Mais la consigne n'est pas toujours comprise", souligne la porte-parole. Mais ce n'est pas tout. "Lorsque les résultats sont positifs, des analyses supplémentaires sont nécessaires et, comme cela arrive de plus en plus, les laboratoires prennent du retard". 

L'aéroport de Bruxelles assure toutefois que leur partenaire logistique met "tout en oeuvre pour résoudre la situation au plus vite".