Belgique

Les 270 militaires belges qui participent à la mission de l'OTAN Forward Presence en Estonie craignent le froid, si bien que le commandement a prévu des cagoules. 

Il s'avère que celles-ci datent de 1951, remontant à la guerre de Corée, rapportent Het Nieuwsblad et De Standaard samedi. "Alors qu'il peut geler jusqu'à moins quarante", s'offusquent les soldats. Le syndicat militaire ACMP confirme ce problème vestimentaire: "L'opération est prévue depuis déjà un an. Et pourtant on n'est pas parvenu à acheter des équipements d'hiver corrects", déplore Roger Houssen dans les quotidiens flamands. "Mais il y a encore d'autres manquements. Les couvre-chaussures ne correspondent pas aux bottines et il n'y a pas de lunettes de protection en suffisance", décrit-il. La situation est telle que des militaires se sont fournis auprès du stock américain. "Nous craignons des blessures par le froid chez nos militaires", assure le syndicaliste.

Le commandement de l'armée assure que tout va rentrer dans l'ordre et qu'un envoi avec des fournitures d'hiver est en route et devrait arriver à temps. Ce qui ne rassure pas les syndicats pour autant.