Belgique

Le site paracommando.com a publié samedi des images en bonne partie inédites d'une embuscade dans laquelle étaient tombés, voici dix ans jour pour jour, des militaires belges accompagnant une compagnie de l'armée afghane dans les environs de Kunduz (nord de l'Afghanistan). Les combats avec de présumés insurgés talibans avaient duré quatre heures, ponctués de survols d'avions de combat américains, et fait deux à trois morts, selon les sources, dans les rangs afghans et quatre tués parmi les talibans.

La VRT-télévision avait diffusé des images de cet accrochage sérieux des mois plus tard, en octobre 2010. Le ministre de la Défense de l'époque, Pieter De Crem, avait alors contesté le caractère inédit de ces images, réalisées par des militaires du 3ème bataillon parachutiste de Tielen, pris sous le feu.

Le 15 juin 2009, une équipe d'instructeurs baptisée "Operational Mentoring and Liaison Team" (OMLT) opérant près de Tepa Borida, dans la province de Kunduz, aux côtés de troupes de l'armée nationale afghane (ANA), était tombée dans une embuscade "bien coordonnée" d'insurgés. Aucun Belge n'avait toutefois été blessé, à l'exception d'un oeil poché, selon la version officielle.

Le site paracommando.com a mis en ligne samedi 13 minutes et vingt secondes de vidéos - une "compilation avec davantage d'images, jamais rendues publiques" - montrant l'intensité des combats, avec le bruit des balles tirés par les insurgés.

Les militaires belges, qui opéraient dans le cadre de la force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf, dirigée par l'Otan) en compagnie d'Américains, avaient fait appel à un appui aérien et les images montrent au moins un F-15 américain survoler les lieux à basse altitude à plusieurs reprises.