Situées à Comines-Warneton, Thuin, Soignies, Lierneux, Spa, Limbourg, Walcourt, Philippeville, Hastière, Andenne, Gembloux et Bouillon, ces antennes apporteront une solution pour les populations éloignées des centres de vaccination ainsi que pour celles pour lesquelles les centres fixes les plus proches pourraient être saturés. À l'exception de celle de Soignies qui a d'ores déjà ouvert ses portes, ces antennes ouvriront en alternance, 1 semaine sur 3 et pendant une période d'une semaine, afin de permettre aux populations visées de recevoir les 2 doses de vaccin.

Elles tourneront en parallèle des centres fixes, durant toute la campagne de vaccination, et seront ouvertes 6 jours sur 7, 12 heures par jour, de 8 à 20 h si la disponibilité des doses de vaccin le permet. Seules les personnes qui habitent une des communes concernées ou une des communes limitrophes recevront une invitation pour aller se faire vacciner dans ces antennes de vaccination. 

Elles ne seront toutefois pas obligées de choisir ce site qui s'ajoute à l'offre de lieux de vaccination proposés lors de la prise de rendez-vous. Plusieurs centaines de convocations ont d'ores et déjà été envoyées aux personnes concernées. 

D'autres suivront au fur et à mesure, durant les jours et semaines qui viennent selon la disponibilité des vaccins, a encore précisé la ministre. Selon cette dernière, ce sont actuellement les plus de 75 ans qui sont majoritairement vaccinés dans les centres de vaccination wallons. "Les convocations continuent d'être envoyées aux personnes situées dans cette tranche d'âge et, d'ici peu, à celles de plus de 70 ans. Parallèlement, dès que possible, les centres vaccineront les personnes souffrant de pathologies lourdes avant d'inviter progressivement le reste de la population adulte", a enfin assuré Christie Morreale.