Pour faire face à la crise, il faut bien se réinventer. C’est le cas de beaucoup d’entreprises touchées par les mesures sanitaires, dont les parcs d’attractions. S’ils ont pu rouvrir leurs portes le 1er juillet dernier, ils ne peuvent toujours pas atteindre leur capacité maximale. Un manque à gagner colossal qui se compte en millions d’euros et qui, pour certains, retardent des investissements prévus dans les mois et années à venir.

Du côté de Plopsaland, le CEO Steve Van den Kerkhof indiquait à la reprise des activités que 2020 serait une année à oublier financièrement. Sauf qu’il faut déjà penser à l’année prochaine et à des mois d’hiver (et de printemps ?) qui devraient encore être marqués par des mesures sanitaires.

Et si les visiteurs ne peuvent pas venir tous en même temps, pourquoi ne pas rallonger le calendrier ?

C’est l’option choisie par Plopsaland De Panne. “Traditionnellement, la saison de Plopsaland De Panne se termine le dernier jour des vacances de Noël, rappelle la direction du parc. Par la suite, le parc a toujours fermé ses portes pour les rouvrir le premier jour des vacances de Pâques. Mais aujourd’hui, nous annonçons qu’il sera également ouvert pendant les week-ends de janvier, février et mars et pendant toute la durée des vacances de carnaval.

Une bonne nouvelle pour ceux qui manquaient d’une journée d’amusement en hiver, d’autant plus que le parc sera accessible (en partie) 365 jours par an. “Mayaland Indoor sera toujours ouvert à partir du 9 novembre. Désormais, vous pouvez visiter le parc 365 jours par an, se réjouit Steve Van den Kerkhof. Le parc aquatique Plopsaqua De Panne restera lui aussi ouvert 365 jours par an, comme les années précédentes. Une visite dans un parc d’attractions n’est plus aussi saisonnière qu’il y a quelques années. Nous avons remarqué que de plus en plus de gens se rendent au parc en automne et en fin d’année. De plus, l’hôtel Plopsa ouvre ses portes à la fin du mois d’octobre. Le moment idéal pour que les visiteurs, les abonnés et les clients de l’hôtel puissent visiter le parc toute l’année.

En outre, Plospaland promet recherche 500 étudiants et 100 intérimaires pour combler ce nouveau calendrier.