Tant qu'un vaccin contre le coronavirus ne sera pas trouvé, ce qui risque de ne pas être le cas avant l'année prochaine, il faut se faire à l'idée que les rassemblements familiaux se feront différemment cette année.

"Durant la période de Noël et du Nouvel an, il faudra aussi faire la fête différemment", explique Maggie De Block. "Dans ma famille, on se demande déjà comment on va s’organiser. Ma mère va fêter ses 80 ans, et elle a déjà un arrière-petit-enfant. Réunir les quatre générations, c’est une combinaison dangereuse", ajoute la ministre.

Si la Belgique attend 1,4 million de dose de vaccins contre le coronavirus en mars, "il ne faut pas se faire de faux espoirs", prévient Maggie De Block.

"Chaque virus peut muter, et rendre le vaccin inefficace. Et il faut que 70 % de la population soit vaccinée pour que le virus disparaisse. Et ça pourrait prendre un an, voir plus. Il ne faut pas croire que, en mars, ce sera ‘libéré, délivré’", met-elle en garde.