Nous avons soumis l’écriture manuscrite de Marc Dutroux à un graphologue professionnel.

Une écriture monotone

L’écriture est petite, particulièrement régulière, voire monotone. Il n’y a pas de paragraphes et du papier ligné a été utilisé. L’ensemble donne une impression d’uniformité et d’immobilité. Sauf la marge pré-imprimée, aucun blanc n’est présent sur les nombreuses pages manuscrites, ce qui exprime l’angoisse qu’un petit détail puisse être oublié et la volonté de ne pas laisser de place à l’autre.

Un tracé rigide

Les lettres et formes semblent figées et ressemblent davantage à un texte imprimé qu’à une écriture manuelle. De nombreuses lignes ont été soulignées à la latte et augmentent encore le côté mécanique de l’écriture. La signature est nettement plus grande et illisible, seul de "D" est clairement formé. Ce qui frappe en premier lieu, c’est la rigidité du tracé. Le scripteur semble être en permanence sur la défensive, justifiant de manière très détaillée son comportement. Il impose donc ses points de vue et a un caractère dominateur.

Une spontanéité réprimée

Si intrinsèquement, l’intelligence est d’un bon niveau et est caractérisée par un esprit observateur et une excellente mémoire, la pensée est stéréotypée et manque de fluidité. Il ne semble pas en mesure d’ouvrir son champ de conscience, au contraire, il ressasse de manière excessive, encore et toujours, les idées qui l’obsèdent. Il est concentré sur son objectif qu’il poursuit avec acharnement, incapable de modifier sa façon de voir ou d’agir. C’est un homme calculateur chez qui toute réaction spontanée est réprimée.

Sans complaisance pour autrui

Il réfléchit avant d’agir et/ou de s’exprimer, mais il aime s’écouter parler et ne s’ouvre pas réellement à l’autre, ce qui rend tout dialogue avec lui difficile. Il défend ses opinions avec opiniâtreté, sans complaisance pour celles d’autrui. Il veut convaincre sans faire la moindre concession et ose prendre le risque de provoquer. Les émotions sont intériorisées et mal vécues. Voulant en garder le contrôle coûte que coûte, elles sont en quelque sorte cadenassées et il s’est laissé "enfermer" par elles, ce qui donne lieu à une indifférence affective.

Susceptible et orgueilleux

Il y a un contraste important entre la personnalité profonde et sociale. Il peut séduire son entourage et a l’art de se présenter avec pas mal d’assurance, alors qu’en réalité il doute souvent de lui et vit dans un inconfort personnel. Il est susceptible et orgueilleux, la moindre critique le blesse.

Précision importante

Les différentes pages d’écritures m’ont été remises sous forme d’un document scanné, ce qui permet uniquement une approche partielle de la personnalité. L’énergie vitale est de ce fait difficilement décelable sur les documents présentés.