Egbert Lachaert (Open Vld) semble excédé par les sorties de la figure de la N-VA: "Je suis fatigué d'ouvrir un journal et de voir que De Wever traine les libéraux flamands dans la boue", s'agace-t-il.

Selon lui, il s'agit de frustrations nées de la mise sur le côté des nationalistes flamands lors de la formation du gouvernement fédéral: "Ce comportement de De Wever doit cesser. Il agit comme un enfant en bas âge qui n'a pas le droit de jouer avec les autres à la plaine de jeux. Il a eu toutes ses chances pour faire partie de ce gouvernement", assène-t-il.

D'ailleurs, Lachaert soutient qu'il était au départ en faveur d'une coalition "violette-jaune" (le rouge des socialistes, le bleu des libéraux et le jaune de la N-VA, ndlr.).

Cependant, il affirme que Bart De Wever s'est ensuite comporté de manière "très irrespectueuse envers les libéraux et que cela l'a conduit à se retrouver dans l'opposition": "C'est son erreur. Il doit enfin oser l'admettre afin que nous puissions faire un trait sur cette affaire", ajoute-t-il.

"Lachaert a rompu sa promesse"

Selon Bart De Wever, si la N-VA s'est retirée des négociations en novembre, c'est parce que l'Open Vld n'a pas respecté ses promesses de coalition "violette-jaune" et de ne pas nommer Alexander De Croo au poste de Premier ministre belge. "Il ment", fustige Egbert Lachaert, "Bart De Wever raconte beaucoup de mensonges au sujet des négociations", condamne-t-il.

"Bart De Wever a eu une fenêtre de 2-3 mois pour former une coalition sans le PS de Paul Magnette. Il a ensuite décidé de discuter avec les socialistes. S'il nous avait impliqués respectueusement dans ces négociations, il ferait aujourd'hui partie de notre gouvernement fédéral. Il a lui-même commis des erreurs qu'il ne veut pas reconnaître", explique le président de l'Open Vld.

"Sa seule ambition est maintenant de coopérer avec les socialistes à l'avenir. Je me demande si c'est vraiment ce que l'électeur de la N-VA attend", se questionne-t-il. "Toute collaboration avec lui est impossible tant qu'il se comportera de la sorte".

"Jan Jambon est totalement différent"

Interrogé sur les conséquences de cette mésentente au sein du gouvernement flamand, Egbert Lachaert assure que la situation est complètement différente: "Jan Jambon est totalement différent dans sa façon de faire de la politique. Il collabore bien avec Alexander De Croo au sein du Comité de concertation afin de gérer la crise sanitaire. Les relations sont bonnes au sein du gouvernement flamand mais il (De Wever, ndlr.) empoisonne l'atmosphère entre les partis, ce qui ne facilite pas les choses", déclare-t-il.

"La coalition Open VLD, MR, CD&V, PS, Groen et Ecolo n'est pas évidente. Nous faisons face au plus grand défi pour un gouvernement depuis la Seconde Guerre mondiale mais il y a un respect fondamental entre les différents partis", conclut Egbert Lachaert.