"Les gens ne sont pas des enfants. Ils sont responsables. Quand on prend une règle, on la respecte. Mais il faut également qu’elle soit respectable. Maintenir la bulle à 1, c’est dans le meilleur des cas de la naïveté, dans le pire du cynisme. À un moment donné, il faut remettre de l’humain là-dedans et comprendre que si l’on passe à deux, ça ne change pas grand-chose et qu’au moins, c’est une règle respectable", a déclaré Georges-Louis Bouchez au micro de Bel RTL ce matin. Il y a des millions de Belges qui vivent en couple. Je n'accepte pas l'argument selon lequel les gens iront plus loin", a notamment poursuivi le président du parti libéral francophone, interrogé à ce propos.

M. Bouchez a par ailleurs confirmé que le passage de la bulle extérieure de contacts de quatre à huit était "en bonne voie", et qu'il y aurait des avancées dans l'enseignement, mais pas dans l'horeca et la culture, du moins pour le moment.

"Il faut se fixer un objectif pour le printemps, mais je ne suis pas fétichiste de la date du 21 mars. Cela peut-être le 1 ou le 5 avril", a-t-il ajouté.