Belgique

La Flandre a fini le dépouillement. Découvrez les résultats.


Au fédéral, le Vlaams Belang gagne 15 sièges

La N-VA reste le plus grand parti à Anvers, à l'issue des élections fédérales de dimanche, malgré une perte de plus de 8 points de pour cent. La percée du Vlaams Belang est importante. La N-VA a perdu du terrain (-8,15%), mais reste la plus importante formation à Anvers avec 31,2% des voix. Le Vlaams Belang profite de ce recul en réalisant un score de 18,8% dans la province de son président Tom Van Grieken et de Filip Dewinter. Il progresse ainsi de 11,8 points de pour cent et devient la deuxième formation à Anvers.

Le CD&V complète le podium, mais largement derrière, à 11,07% et devançant de peu Groen (11%). Open Vld est cinquième à 9,64%. Le Sp.a a encore perdu quelques plumes (-3,5%) et peine aujourd'hui à dépasser les 8%. Le PVDA de Peter Mertens le talonne avec 7,65%.


A la région, la Suédoise perd des plumes mais conserve sa majorité

Après le dépouillement de tous les bureaux des votes, les partis du gouvernement flamand sortant N-VA, Open Vld et CD&V perdaient ensemble 19 sièges lors du scrutin régional. Le Vlaams Belang passe de 6 à 23 sièges. La N-VA doit se priver de 8 sièges au parlement flamand et en conserve 35. Le Vlaams Belang, deuxième parti de Flandre, obtient 23 sièges. Suivent le CD&V avec 19 sièges, l'Open Vld (16), Groen (14) et le sp.a (12). Le PVDA (PTB) fait son entrée au parlement flamand pour la première fois avec quatre élus.

L'actuelle coalition N-VA, CD&V et Open Vld garde sa majorité avec 70 sièges sur 124. N-VA et Vlaams Belang n'obtiennent pas de majorité à deux.

Si la N-VA voulait créer une coalition avec le sp.a et l'Open Vld, comme cela avait été pressenti ces dernières semaines, le gouvernement disposerait de 63 sièges sur 124.

Voici les sièges au Parlement flamand: la N-VA a 35 sièges (-8), le Vlaams Belang 23 (+17), le CD&V 19 (-8), l'Open VLD 16 (-3), Groen 14 (+4), le SP.A 12 (-6) et le PVDA obtient 4 sièges. C'est la première fois de l'histoire du Parlement flamand que le PVDA dispose de sièges.


La N-VA dépasse les 30%

FEDERAL (COMPLET)

Dans la circonscription d'Anvers, la N-VA reste le premier parti avec 31,2%. Elle enregistre toutefois une perte de 8,15 pp par rapport à 2014. Vient ensuite le Vlaams Belang (18,8%). Il enregistre, lui, un bond de 11,8 pp. En troisième, on retrouve le CD&V avec 11,07%. Juste derrière, à un cheveu, Groen récolte 11%. L'Open VLD reste plus ou moins stable avec 9,6 des voix. Le SP.A est à 8%. Et, enfin, le PVDA réalise une percée avec 7,65% des voix (+3,1 pp).

Dans le canton de Kapellen, la commune de Jan Jambon (N-VA) et celle de Tom Van Grieken, la N-VA a perdu des plumes (39,3%, - 6,9 pp) tandis que le Vlaams Belang a fait une remontée (20,8%, + 12,66 pp).

Qui est élu?

Voici les 24 nouveaux élus de la province d'Anvers à la Chambre: N-VA (8): Jan Jambon, Valerie Van Peel, Bert Wollants, Sophie De Wit, Michael Freilich, Yoleen Van Camp, Koen Metsu et Peter De Roover. Vlaams Belang (5): Tom Van Grieken, Ellens Samyn, Reccino Van Lommel, Hans Verreyt, Marijke Dillen CD&V (3): Servais Verherstraeten, Nahima Lanjri, Jef Van den Bergh Open Vld (2): Christian Leysen, Marianne Verhaert Sp.a (2): Yasmine Kherbache, Jan Bertels Groen (2): Kristof Calvo, Kim Buyst PVDA (2): Peter Mertens, Greet Daems.


REGION (COMPLET)

Dans la circonscription d'Anvers, la N-VA reste le premier parti et remporte 31,8% des suffrages. Suivie par le Vlaams Belang à 18,5% (+11,4 pp). Le CD&V est celui qui enregistre la plus lourde chute (-8,6 pp). Il arrive troisième avec 11,4%. Groen est quatrième avec 11,2%. Viennent enfin l'Open VLD à 10,2%, le SP.A à 7,9% et le PVDA qui termine à la dernière place avec 6,7%.

A Morstel, Bart De Wever prouve qu'il reste le maître chez lui étant donné que la N-VA a obtenu 38,7%.


Hilde Crevits réalise une performance incroyable

FEDERAL (COMPLET)

La N-VA est restée dimanche, mais de justesse, le premier parti de la province de Flandre occidentale lors de l'élection législative, en envoyant quatre députés à la Chambre, le même nombre que celui du Vlaams Belang, indiquent les résultats définitifs publiés dans la nuit.

La parti d'extrême droite a progressé de 15,66 points de pourcentage à 20,39% des suffrages exprimés, devançant le CD&V, devenu troisième en passant sous la barre des 20%.

La N-VA, emmenée par l'éphémère ministre de la Défense Sander Loones, a perdu deux de ses six sièges. Le bourgmestre de Middelkerke et ancien judoka Jean-Marie Dedecker, qui poussait la liste N-VA en tant que candidat indépendant - après avoir été membre du parti libéral Open Vld, a été élu avec 40.781 voix.

La liste CD&V conduite par le député fédéral sortant Hendrik Bogaert, perd un siège - celui de Roel Deseyn -, tout comme le sp.a, dont la liste était emmenée par le président du parti socialiste flamand, John Crombez.

Les sièges perdus vont au Vlaams Belang. L'Open Vld (deux sièges) et Groen (un) maintiennent le statu quo.

Qui est élu?

Voici les seize nouveaux élus de Flandre occidentale à la Chambre: Vlaams Belang (4): Wouter Vermeersch, Dominiek Spinnenwyn-Sneppe, Kurt Ravyts, Nathalie Dewulf N-VA (4): Sander Loones, Yngvild Ingels, Björn Anseeuw, Jean-Marie Dedecker CD&V (3): Hendrik Bogaert, Nathalie Muylle, Franky Demon Open Vld (2): Vincent Van Quickenborne, Kathleen Verhelst sp.a (2): John Crombez, Melissa Depraetere Groen (1): Wouter De Vriendt


REGION (COMPLET)

En Flandre occidentale, où le CD&V a construit sa campagne autour de la figure d'Hilde Crevits, les chrétiens-démocrates arrivent en première position avec 23,5%. A Torhout, le canton de l'ex-ministre flamande, le CD&V augmente même son score de 3%. Suivent le Vlaams Belang (20,2%) et la N-VA (19,7%). En dehors du top 3, on retrouve l'Open VLD (12,3%), le SP.A (12,2%), Groen (7,1%) et le PVDA (3,4%).


La N-VA arrive de justesse devant le Vlaams Belang

FEDERAL (COMPLET)

Dans la circonscription du Limbourg, la N-VA est première avec 22,6%. Comme partout (ou presque), le Vlaams Belang est deuxième avec 19,8%. Le CD&V est troisième avec 18,7%. Viennent ensuite le SP.A avec 13,8%, l'Open VLD 12%, Groen 6,9% et le PVDA 5,6%.

Qui est élu?

Voici les 13 nouveaux élus de la province de Limbourg: N-VA (3): Zuhal Demir, Wouter Rasking, Frieda Gijbels Vlaams Belang (3): Annick Ponthier, Frank Troosters, Erik Gilissen CD&V (3): Wouter Beke, Nawal Farih, Raf Terwingen sp.a (2): Meryame Kitir, Kris Verduyckt Open Vld (1): Patrick Dewael Groen (1): Barbara Creemers


REGION (COMPLET)

Dans le Limbourg, la N-VA l'emporte avec 22% des voix, talonnée par le Vlaams Belang qui récolte 20,2%. Ce parti enregistre un bond de +14,3 pp. Le CD&V reste troisième mais chute, passant à 19,2%. Suivent le SP.A (13,5%), l'Open VLD (11,9%), Groen (6,7%) et le PVDA (5,7%).


L'Open VLD deuxième à la Chambre et au Parlement flamand

FEDERAL (COMPLET)

Dans la circonscription du Brabant flamand, la N-VA est en tête avec 28,1%. En deuxième position, on retrouve non pas le Vlaams Belang comme dans la majorité des autres circonscriptions mais l'Open VLD avec 15,4%. Le CD&V est troisième avec 13,7%. Le Vlaams Belang n'est "que" quatrième avec 13,5%. Groen obtient 11,8%, le SP.A 9,5% et le PVDA 4,8%.

Maggie De Block, tête de liste Open VLD à la chambre dans le Brabant flamand, a perdu 14% dans le canton d'Asse, auquel appartient sa commune de Merchtem. Le parti libéral flamand y a accumulé 16,75% des voix. La N-VA a subi une très légère perte mais est le plus grand parti avec 29%. Le grand gagnant est le Vlaams Belang, avec la tête de liste Dries Van Langenhove, de la commune voisine d'Opwijk, située dans le même canton électoral. La formation d'extrême droite a totalisé 15,2% des voix. Le CD&V a perdu 1,8% dans le canton d'Asse et s'établit à 13,5%. Le sp.a recule de 1,3% (7,4%). Groen gagne 2,9% (9,5%).

Qui est élu?

Voici les quinze élus du Brabant flamand à la Chambre, après le dépouillement de 93% des votes: N-VA (5): Theo Francken, Kristien Van Vaerenbergh, Darya Safai, Jan Spooren, Katrien Houtmeyers Open Vld (3): Maggie De Block, Tim Vandeput, Goedele Liekens Vlaams Belang (2): Dries Van Langenhove, Katleen Bury CD&V (2): Koen Geens, Els Van Hoof Groen (2): Jessika Soors, Dieter Vanbesien Sp.a (1): Karin Jiroflée


REGION (COMPLET)

Dans le Brabant flamand, la N-VA est le premier parti avec 25,8%, suivi encore une fois de l'Open VLD à 15,6%. En troisième position, on retrouve le Vlaams Belang avec 13,2%, suivi par le CD&V à 13,04%, Groen à 12,2%, le SP.A à 9,5% et le PVDA à 4,6%.


FEDERAL (COMPLET)

En Flandre orientale, la N-VA est en tête avec 21,8%. Le Vlaams Belang est deuxième avec 20%. Suivent l'Open VLD (17,9%), le CD&V (12,7%), Groen (10,3%), le SP.A (10,2%) et le PVDA (5,5%).

Qui est élu?

Voici les vingt nouveaux élus de Flandre orientale à la Chambre, après dépouillement de 90% des votes: N-VA (5): Anneleen Van Bossuyt, Christoph D'Haese, Peter Buysrogge, Kathleen Depoorter et Siegfried Bracke Vlaams Belang (4): Barbara Pas, Ortwin Depoortere, Steven Creyelman, Frans Wymeersch Open Vld (3): Alexander De Croo, Katja Gabriëls, Mathias De Clercq CD&V (3): Pieter De Crem, Leen Dierick, Stefaan Vercamer Groen (2): Stefaan Van Hecke, Evita Willaert sp.a (2): Joris Vandenbroucke, Anja Vanrobaeys PVDA (1): Steven De Vuyst


REGION (COMPLET)

En Flandre orientale, la N-VA est le premier parti avec 22,2%. En deuxième position, on retrouve là encore le Vlaams Belang avec 20,6%. En troisième, c'est l'Open VLD avec 15,8%. Suivent le CD&V avec 13,5%, Groen à 10,5%, le SP.A avec 10,3% et le PVDA à 5,5%.



Qui n'est plus élu?

Les élections apportent inévitablement leur lot de nouveaux visages et de départs. Selon les résultats définitifs publiés dans la nuit de dimanche à lundi, le président de la Chambre, Siegfried Bracke (N-VA), n'a pas été réélu. La N-VA perd huit sièges à la Chambre n'en conservant que 25. Un certain nombre de figures familières disparaîtront de l'hémicycle. Ainsi, M. Bracke, qui poussait la liste nationaliste en Flandre orientale, n'a pas été réélu. Son siège, longtemps en ballotage, est finalement allé au président des jeunes N-VA, Tomas Roggeman, qui le décroche aux côtés d' Anneleen Van Bossuyt, de Christoph D'Haese, de Peter Buysrogge et de Kathleen Depoorter.

En Flandre orientale encore, l'Open Vld Egbert Lachaert a été réélu, au détriment du CD&V Stefaan Vercamer - tout comme le vice-Premier ministre sortant, Alexander De Croo.

Le CD&V remporte deux sièges à la Chambre dans cette province, qui vont au ministre sortant de l'Intérieur, Pieter De Crem, et à Leen Dierick.

Au Vlaams Belang, le dernier siège est allé à Pieter De Spiegeleer et non à Frans Wymeersch, qui poussait la liste.

Egalement à la N-VA, Johan Klaps, Koenraad Degroote, An Capoen, Brecht Vermeulen, Daphne Duméry, Werner Janssen et Peter Luykx ne siégeront plus à la Chambre. Ludo Van Campenhout Lies Jans et Lieve Maes ne feront plus partie du parlement flamand pour leur part.

A l'Open Vld, plusieurs noms ne feront plus partie de la Chambre: Dirk Van Mechelen, Sandrine De Crom, Veli Yüksel, Nele Lijnen et Luk Van Biesen. Au CD&V, Griet Smaers, Roel Deseyn, Stefaan Vercamer, Raf Terwingen et Sonja Becq disparaîtront de l'hémicycle.

Chez Groen, Anne Dedry et Ingrid Pira quittent le parlement flamand.

Au sp.a, Hans Bonte, qui est également bourgmestre de Vilvorde, n'a pas été élu.