Depuis le début de la pandémie, Emmanuel André n'est pas tendre avec certains scientifiques. En première ligne: l'excentrique Didier Raoult. Ce lundi, l'ancien porte-parole interfédéral a encore chargé le professeur. "Ce que je reproche à D. Raoult et d’autres gourous des mouvements anti-vax, ce n’est pas d’avoir émis des hypothèses qui allaient à contre-courant. Car c’est nécessaire que de telles hypothèses soient formulées et vérifiées rigoureusement", a-t-il commencé dans un thread Twitter.

"Je leur reproche plutôt d’avoir cherché à “faire croire” avant de pouvoir apporter des données crédibles", a-t-il poursuivi. "Quand on communique une hypothèse de façon isolée par rapport aux résultats de vérification, on a le devoir de laisser une place à l’incertitude. Et on doit accepter de pouvoir se tromper (…) Raoult et d’autres ont fait fi de ces précautions. Et ils ont cherché une validation “populaire” faute de pouvoir obtenir une validation scientifique. Au-delà des conséquences désastreuses pour la santé des personnes qu'ils ont convaincues, ils ont montré que le "succès populaire" pouvait survivre à la déroute scientifique."


Ce n'est pas la première fois que le porte-parole s'attaque à Didier Raoult. En septembre 2021, le scientifique avait déclaré que le médecin "tuait à petit feu". "Lorsque je discute avec des personnes qui refusent de se protéger contre la covid-19 grâce au vaccin, je suis interpellé d’entendre qu’ils citent encore et toujours Didier Raoult comme seule source d’information à laquelle ils donnent du crédit. Ce médecin a, depuis le début de la pandémie, inondé les réseaux sociaux d’informations non vérifiées et fait preuve d’un scepticisme opportuniste bien plus que scientifique par rapport aux vaccins. Ces vidéos ont été vues des millions de fois."

A la suite de ces déclarations, Emmanuel André a avoué avoir subi des menaces et des intimidations.