Emmanuel André, ex-porte parole interfédéral dédié à la lutte contre la pandémie, ex-responsable de la stratégie du tracing, s'inquiète, comme plusieurs de ses confrères virologues, de la reprise très vigoureuse des contaminations et de la montée des hospitalisations et décès dus au Covid-19 ces derniers jours.

En plus d'adouber la recommandation de notre nouveau ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (sp.a), qui a incité les Belges à se limiter à 3 contacts au lieu de cinq, Emmanuel André vient d'interpeller... Netflix : il implore le service de streaming vidéo de passer momentanément en gratuit afin de contribuer à la lutte contre l'expansion du coronavirus, espérant que cela incitera les jeunes générations à rester plus facilement à la maison. "Je demande à@NetflixBeFR d'offrir un accès gratuit à tous les jeunes pour les encourager à rester chez eux le soir plutôt que de se réunir dans des fêtes où le virus se propage très vite..."


Si l'intention pourra paraître louable, dans son tweet, Emmanuel André a malheureusement interpellé un compte Netflix... fermé depuis 5 ans. La notoriété d'Emmanuel André permettra-t-elle d'atteindre Reed Hastings, CEO du service de SVOD, depuis les locaux de Netflix, à Los Gatos en Californie ?

Un peu plu stard dans la journée, Emmanuel André a réagi avec humour à son propre tweet, repartageant une capture d'écran d'un article annonçant une augmentation des tarifs de l'entreprise privée en Belgique. "On aura essayé", souligne l'expert, émoji rieur à la clé.