"Les Anversois ne devraient plus se rendre à la Côte ou dans les Ardennes", explique-t-il dans une longue interview accordée au Morgen et relayée par la RTBF. Selon le virologue, ce bon principe ne se limite pas à Anvers, il s'applique à toutes les zones les plus touchées du pays. "Nous dirons la même chose dans quelques jours ou semaines pour Bruxelles, Liège ou Namur", prédit-il.

Pour l'expert de l'UZ Leuven, les habitants des zones les plus touchées ne devraient pas non plus aller en vacances à l'étranger. "Si nous ne le décidons pas nous-mêmes, les autres pays le feront pour nous", prévient-il.

Après deux mois de confinement, nombreux sont les Belges qui ont envie de partir en vacances, que ce soit à l'étranger ou dans leur propre pays. Mais, là encore, Emmanuel André met en garde. "Voyager entre les régions qui présentent le même niveau de risques est acceptable. Il est par exemple tout à fait normal de passer d'une zone verte à une autre zone verte. Mais les zones qui sont encore vertes près de chez nous peuvent être orange ou rouges le lendemain. J'ai moi aussi hâte d'être en vacances, mais il faut être cohérent".