Le virologue est revenu sur les déclarations d'Alexander De Croo qui avançait que "cette épidémie devient une épidémie des non-vaccinés. On ne peut pas l'accepter. On ne peut pas accepter que des gens fassent le choix de mettre d'autres personnes en danger. Ce sont donc ceux qui ne se font pas vacciner qui sont responsables".

Comment convaincre ces personnes méfiantes ? Tout simplement en les informant, selon l'expert. "Ces personnes se posent des questions justement parce qu'ils se sentent très responsables de leur santé et de leur choix. Il faut informer de façon ciblée. Il est donc important d'identifier ceux qui ont besoin de l'information".

Emmanuel André ne craint par ailleurs pas les antivax : "Ils ne représentent qu'une infime partie des non-vaccinés".