Cela signifie qu'ils peuvent de nouveau fonctionner normalement, a indiqué samedi Margo Cloet de Zorgnet-Icuro (réseau d'hôpitaux flamands), sur VRT NWS. Pour atteindre la phase zéro, 15% des lits des soins intensifs peuvent être occupés au maximum par des malades du Covid-19. Actuellement, le nombre de patients atteints du coronavirus en soins intensifs est de 300. Pour l'ensemble du pays, 300 lits sur 2.000 sont donc réservés aux patients atteints du Covid-19 contre 500.

Selon Mme Cloet, la pression sur les hôpitaux reste plus élevée à Anvers, Bruxelles et dans le Hainaut. "Là on verra quelle est l'évolution dans les semaines à venir. Ce qui est aussi très important avec la phase zéro, c'est que les soins qui avaient été reportés vont pouvoir reprendre", a souligné Mardo Cloet.

Les hôpitaux doivent pouvoir s'adapter dans les 48 heures si nécessaire. L'été dernier, les hôpitaux étaient aussi passés à la phase zéro.

Selon le Service public fédéral (SPF) Santé publique, la Belgique est en phase 1B au niveau fédéral. "Certains hôpitaux sont déjà en phase 1A et s'apprêtent progressivement à passer en phase zéro. Une lettre a été envoyée aux hôpitaux par le Hospital Transport & Surge Capacity Committee jeudi dernier pour clarifier les conditions d'un passage en phase zéro", a expliqué samedi Wendy Lee du SPF Santé publique.

A Bruxelles, dans le Hainaut et à Namur, la situation reste toujours précaire, confirme aussi Wendy Lee.