Cela faisait longtemps qu'Engie, l'exploitant des centrales nucléaires en Belgique, souhaitait plus de clarté dans le dossier de l'atome. Sans éclairage assez satisfaisant à son goût de la part de la Vivaldi, Engie a décidé de prendre les devants.

Dans une vidéo diffusée en interne aux employés du groupe, Engie a indiqué son intention d'interrompre tous les projets liés à la prolongation du nucléaire, peut-on lire sur L'Echo. Une décision qui rend donc impossible la prolongation de deux réacteurs ultérieurement, poursuit le journal. Pour rappel, le gouvernement s'est engagé à maintenir la sortie du nucléaire en 2025 mais souhaitait se garder une porte de sortie en décidant, en novembre 2021, de l'éventuelle prolongation de deux réacteurs ; ceux de Doel 4 et Tihange 3, les moins vieux en Belgique.

Ce n'est pas la première fois qu'Engie se plaignait de timings trop serrés. Début octobre déjà, l'entreprise expliquait dans une note qu'elle devait savoir "avant fin 2020" si les deux réacteurs seraient prolongés ou pas . En décidant d'arrêter tout investissement dans le nucléaire, Engie a mis fin au suspense.