“Les pompiers privilégient les humains aux animaux et c’est tout à fait compréhensible. On essaye d’intervenir quand c’est possible mais c’est difficile. On a énormément d’appels de personnes qui nous demandent de prendre leur animal en charge”, déplore-t-il.

Le refuge a tout de même pu venir en aide à deux bovins, emportés par les flots. “Il y a énormément de dégâts, d’animaux emportés par les eaux. Sans parler des poules dans les jardins et des chiens et chats restés à la maison pendant que leurs propriétaires sont en vacances et qui se retrouvent coincés dans une maison inondée.”, énonce-t-il.

Le responsable du refuge pense à cette dame, évacuée par les pompiers mais dont le chien n’a pas pu être sauvé. “Les pompiers n’ont pas voulu prendre de risque et ont laissé le saint bernard sur place”, explique-t-il. Fabrice Renard évoque aussi une clinique vétérinaire de la région de Liège qui a dû être évacuée en urgence . “On m’a alerté sur des pensions canines et des vétérinaires où resteraient des animaux. On n’a malheureusement pas les autorisations pour intervenir”, déplore-t-il. “Si j’avais un conseil à donner, ce serait d’ouvrir toutes les portes qui mènent au grenier et de placer les oiseaux, rongeurs le plus en hauteur possible”, précise le responsable d’Animal Sans Toi.

Par ailleurs, le refuge a décidé d’offrir son aide aux propriétaires d’animaux dans le besoin. “Pour le moment, on n’a pas eu de dégats dans le refuge, à part de la boue. Les écuries, les box sont à l’abri. On peut accueillir des animaux le temps que leurs propriétaires trouvent une solution.”

Le refuge Sans Collier à Perwez met lui aussi des places à disposition des animaux des familles sinistrées. N’hésitez pas à les contacter au 0491/25.56.22 en cas de besoin.