Dans l’enseignement supérieur (hautes écoles et universités), les cours se donnent à distance et ce jusqu’à nouvel ordre : aucune date précise de reprise du présentiel n’est pour l’instant fixée. "Une exception existe pour les laboratoires, les ateliers artistiques, d’apprentissage et les travaux pratiques qui ne peuvent se pratiquer à distance : ils peuvent se tenir en présentiel, moyennant le port du masque durant toute la session", nous précise le porte-parole de Valérie Glatigny (MR), ministre de l’Enseignement supérieur.

Selon nos informations, l’un des seuls changements à attendre lors des prochains jours et prochaines semaines concernera un possible retour des cours en présentiel partiel pour les étudiants de Bac 1, qui doivent encore acquérir les codes de l’enseignement supérieur.

Plusieurs sources nous évoquent un autre sujet qui fait l’objet de demandes des acteurs de l’enseignement supérieur : les examens de janvier. La volonté des hautes écoles et universités est d’organiser autant que possible la tenue d’examens en présentiel et non à distance. C’est le cas notamment dans les études de médecines où une série de gestes pratiques doivent être posés lors de ces examens.

Selon nos informations, l’organisation des examens de fin d’année dans le supérieur devrait être sur la table et débattu lors du comité de concertation de ce vendredi. Il pourrait alors être envisagé qu’une partie des examens de janvier puissent être organisés en présentiel, à condition que la situation épidémiologique évolue favorablement.