"Le nombre de demandes a fortement diminué ces dernières semaines", indique vendredi Karine Moykens, responsable de la task force testing. Sur les 1.250.085 codes demandés, environ 72% ont été utilisés. Le système a également été utilisé pour demander 287.000 codes de tests payants, dont 48% effectivement réalisés.

Le taux de positivité de ces tests n'est pas communiqué pour des raisons de confidentialité.

Ces dernières semaines, le nombre de demandes était tombé à entre 100 et 140 par jour. "C'est logique, grâce à la couverture vaccinale plus élevée, le besoin de tests gratuits a diminué", explique Karine Moykens.