Belgique Éric Domb a imaginé Pairi Daiza au début des années 90. Aujourd’hui, le parc animalier compte plus de 2 millions de visiteurs par an.

Début des années 90, Éric Domb se lance dans un pari fou et risqué après avoir eu un véritable coup de cœur pour le domaine de Cambron Castau. À cet endroit précis, l’homme imagine un vaste parc animalier. "C’est à la fois un rêve pour les autres et un rêve personnel. J’ai fait des études pour faire plaisir à mes parents. J’ai attendu d’avoir 32 ans pour décider d’être moi-même. De faire de la nature, des plantes et des animaux, mon projet de vie personnelle", explique celui qui a quitté son job pour créer le parc Paradisio en 1994, sorte d’énorme jardin où environ 1.600 animaux du monde entier vivent dans des conditions proches de leur habitat naturel. Très vite, le parc connaît le succès. Il crée de l’emploi et multiplie le nombre de visiteurs.

Cette année, c’est avec beaucoup d’enthousiasme et de fierté qu’Éric Domb souffle les 25 bougies du parc qu’il a imaginé. Un anniversaire également fêté par les équipes de RTL-TVI qui invitent les téléspectateurs à suivre l’émission Pairi Daiza 25 ans : la success story d’un rêve fou, juste après la diffusion d’un troisième épisode d’Expédition Pairi Daiza.

Huit mondes

Devenu Pairi Daiza en 2010, le parc animalier de Brugelette abrite aujourd’hui 7.000 animaux et compte, en 2018, presque 2 millions de visiteurs. Des chiffres notamment dus à l’idée d’Éric Domb de créer un énorme un jardin des mondes inspiré de ses nombreux voyages aux quatre coins du globe. De la Lagune et son Mersus Emergo, baleinier devenu le territoire des grands mammifères, à la Cité des Immortels, où l’on retrouve les pandas géants, stars de Pairi Daiza, en passant notamment par la Terre des origines abritant les cinq animaux les plus emblématiques de l’Afrique (le lion, l’éléphant, le buffle du Cap, le rhinocéros et le léopard). Aux sept mondes de Pairi Daiza s’ajoutera bientôt la Terre du froid, projet qui s’entend sur 18 hectares et dont la création devrait prendre plusieurs années. Les visiteurs y trouveront la faune, la flore et l’architecture des grandes plaines de l’Amérique, de la Sibérie, de la Laponie, du Canada ou encore du cercle Arctique.

La fondation Pairi Daiza

Pairi Daiza n’est pas simplement un lieu d’émerveillement, c’est également un lieu d’action. Depuis sa création en 2015, la Fondation Pairi Daiza tente, grâce au soutien des associations locales et aux généreux donateurs, d’apporter des solutions concrètes visant le bien-être des animaux, de protéger et réhabiliter leurs habitats, de réintroduire des espèces menacées, comme l’Ara de Spix, par exemple, et de faire avancer la recherche scientifique.