Le député Jamal Ikazban (PS) a dénoncé ces propos dans le cadre de son travail parlementaire, et le syndicaliste des pompiers, Eric Labourdette, a porté plainte pour calomnie.

Pour la Fédération bruxelloise du PS, le député régional PS n'a pas fait autre chose que ce que fait le Parti Socialiste bruxellois depuis toujours: "relever et dénoncer les faits de racisme et de sexisme chaque fois qu'ils ont à être déplorés en particulier dans certains services publics",

"On se rappellera qu'un membre du corps des pompiers affirmait sur les réseaux sociaux il y a peu qu'il se réjouirait s'il y avait encore plus de décès liés au Covid dans certains quartiers populaires de Bruxelles. (...) des propos isolés qui ne doivent pas jeter l'opprobre sur l'ensemble des pompiers", a ajouté le PS Bruxellois par voie de communiqué.

Après la dénonciation de ces propos par le député Jamal Ikazban, "Eric Labourdette s'est alors cru autorisé à assimiler à des 'déchets' ceux qui dénonçaient ces propos scandaleux. Le PS a immédiatement saisi le SLFP pour s'indigner de l'attitude du délégué dont le Syndicat Libéral de la Fonction publique a condamné sans équivoque de tels propos".

Parlant de "manoeuvre d'intimidation manifeste", la fédération bruxelloise du PS se dit dès lors "consternée et indignée" d'apprendre que suite à une plainte dirigée contre Jamal Ikazban par le même Eric Labourdette, le député s'est vu contraint de répondre à une demande d'audition de la police judiciaire.