Les seniors sont particulièrement visés par un nouveau type de fraude en ligne. Plusieurs centaines de milliers d’euros ont déjà été extorquées à de nombreuses victimes. La fraude prend différentes allures, mais la plupart du temps, les fraudeurs agissent en deux étapes. Le cybercriminel envoie d’abord un message de phishing (hameçonnage) à sa victime pour lui soutirer ses codes bancaires personnels. S’il y parvient, il a alors accès à son compte et peut effectuer des transactions frauduleuses.

"Il appelle ensuite sa victime, en se faisant passer pour un membre du personnel de la banque, et lui signale que des transactions suspectes ont été constatées sur son compte bancaire. Afin de mettre un terme à cette "fraude", il conseille au client de la banque de transférer son argent sur un nouveau compte "sécurisé", qualifié de "compte à sécurité renforcée", prévient Febelfin.

Une telle demande est systématiquement le signe d’une arnaque. "Une banque ne demandera jamais les codes bancaires d’un client, que ce soit par e-mail, par sms, par téléphone ou via les médias sociaux. Elle n’appellera donc jamais non plus ses clients pour leur demander de transférer leur argent."

Conseils

Ne croyez pas aveuglément les e-mails ou messages que vous recevez ! Les cybercriminels peuvent en effet facilement ajouter un logo de votre banque ou falsifier le nom de l’expéditeur.

Ne communiquez jamais vos codes bancaires personnels par e-mail, SMS, téléphone ou via les médias sociaux. Vos codes bancaires numériques sont aussi secrets que le code de votre carte bancaire.

Ne passez jamais par un lien pour vous rendre sur le site de paiement ou l’application mobile de votre banque. Tapez toujours vous-même l’adresse du site web de votre banque dans votre navigateur ou enregistrez une bonne fois cette adresse dans la liste des favoris de votre navigateur. Ou encore ouvrez l’application mobile de votre banque sur votre smartphone.

Si vous avez des doutes, il est préférable de tout interrompre. Vous avez reçu un message ou un appel bizarre et vous ne savez pas quoi faire ? Optez pour la sécurité : arrêtez tout. Et si vous cherchez plus d’informations, n’hésitez pas à appeler votre banque. Les escrocs ne pourront pas intercepter votre appel.