Belgique

Une fête nationale se célèbre obligatoirement dès la veille… C’est aussi la règle en Belgique puisque dès ce lundi soir 20 juillet, il y en aura pour tous les goûts…

Pour la 13e fois consécutive, un grand Bal national se déroulera à l’"Aaa met", sur la place du Jeu de balle au cœur du quartier des Marolles à partir de 19h30. Ce grand bal populaire belge sera comme de coutume, animé par une belle brochette de vedettes de chez nous. Avec l’incontournable Grand Jojo mais aussi Lou & the Hollywood Bananas et le célèbre duo flamand Hugo et Nicole.

Pendant ce temps au palais des Beaux-Arts a lieu le tout aussi traditionnel concert classique de l’Orchestre national de Belgique avec en soliste le pianiste Mateusz Borowiak, le 3e lauréat du concours Reine Elisabeth en 2013 qui interprétera entre autres le Deuxième concerto de Brahms.

Portes ouvertes chez Charles Michel

Le 21 juillet débute traditionnellement à 10h par le Te Deum chanté à la cathédrale des Saints Michel et Gudule. Une célébration catholique mais à laquelle sont associées toutes les religions reconnues dans notre pays. Toujours à partir de 10h, ce sera aussi "portes ouvertes" au 16, rue de la Loi, dans les bureaux du Premier ministre qui accueillera plusieurs centaines de visiteurs qui ont cependant dû s’inscrire au préalable.

Puis à côté de la fête populaire - lire ci-dessous - voici encore quelques suggestions de visites. Comme chaque année, le Palais de la Nation ouvrira lui aussi ses locaux aux citoyens. L’occasion de se rappeler que la Belgique fédérale compte toujours bel et bien deux assemblées…

Pour ce qui est du défilé militaire et civil, on précisera qu’y participeront quelque 1119 militaires belges ainsi que 84 militaires étrangers venus du Royaume-Uni, des Pays-Bas, d’Allemagne et du grand-duché de Luxembourg. Il y aura également 145 vétérans et 125 jeunes (Cadets de la Marine et de l’Air, Paras junior et stagiaires commando-juniors.

Les festivités se poursuivront dans le Quartier royal jusqu’au début du feu d’artifice mais les amateurs de moules-frites, plat belgo-belge, redescendront sans nul doute jusqu’à la place du Jeu de Balle. Pour la quatrième fois y est programmée une méga-kermesse aux moules qui sera animée par des fanfares de circonstance entourée de majorettes…

Auto-canon mitrailleuse de 14-18

Retour encore sur les animations de la journée : si elles sont l’occasion pour diverses institutions publiques de se mettre en exergue, elles sont aussi une belle opportunité pour des associations qui ont à cœur la défense d’une Belgique unie de se profiler publiquement. Ce sera évidemment encore le cas ici aussi ce mardi 21 juillet avec la présence notamment de B Plus, le mouvement citoyen pour un fédéralisme d’union. On recommande aussi le stand du Musée royal de l’Armée, près de la place Royale qui présentera l’Auto-canon-mitrailleuse Mors/Minerva, mythique véhicule de la Première Guerre mondiale en cours de reconstruction…


Le Syndicat d'Initiative à la manœuvre de la fête populaire

Sous des dehors sérieux que certains qualifiaient d’austères, le roi Baudouin avait un sens certain de la fête. C’est ce qui l’avait amené voici plus de 30 ans à contacter le Syndicat d’Initiative Bruxelles Promotion pour que la Fête nationale ne se limite pas seulement à des cérémonies officielles, à savoir le Te Deum matinal et le défilé civil et militaire l’après-midi. Et de suggérer des liesses populaires qui pourraient avoir lieu au parc de Bruxelles.

Une petite équipe au grand enthousiasme

Depuis plus de trois décennies, la formule fonctionne à merveille avec cette toute petite équipe du Syndicat d’Initiative qui ne lésine pas sur les efforts pour permettre à des dizaines de milliers de Belges de se retrouver aux alentours de la zone neutre pour marquer leur adhésion à notre pays. Au fil des ans, l’espace festif s’est élargi puisqu’il s’étend de la place Poelaert sur toute la rue de la Régence tout en débordant sur le Sablon et le Parlement qui ouvre aussi ses portes pour l’occasion. Ces derniers jours, des doutes furent émis sur l’organisation du village policier mais tout devrait se passer comme prévu. Tout est en place pour une édition 2015 haute en couleurs.

Moult animations totalement gratuites se dérouleront de 10 à 23 heures. Comme le précisent les organisateurs "parmi les incontournables, il y aura place Poelaert le traditionnel village policier de la police fédérale et locale". Mais "les amateurs de sensations fortes s’élanceront depuis le toit de la Cour du Travail grâce au ‘Death Ride’. La Défense sera installée rue de la Régence, avec des démonstrations et de nombreuses initiations. Et il y aura un village des services civils de secours mis sur pied par l’Intérieur avec la présence de la Protection civile, du Siamu, de B-Fast, de la Croix-Rouge et les jeunes sapeurs pompiers, etc." Dans le cadre de l’année européenne de développement, les Affaires étrangères auront un stand focalisé sur la coopération au développement. A noter aussi la participation d’un grand nombre d’institutions publiques qui jalonnent le parcours. Cela ira des églises aux musées en passant par la Cour des comptes, le Palais de Charles de Lorraine et la Chapelle protestante. Le Parc enfin accueille de nombreuses activités destinées aux enfants. La journée se clôturera par le feu d’artifice tiré depuis le Palais des Académies à 23 heures.

Rens. : www.sibp.be 02/51190 OO