Comme La Libre l'avait déjà annoncé mercredi, les différents ministres concernés sont favorables à la réouverture des métiers de contact. Il nous revient à très bonne source que ceux-ci ont désormais donné leur feu vert.

Les politiques ont donc décidé de ne pas suivre l'avis des experts du GEMS qui étaient défavorables à la réouverture des métiers de contact. Les coiffeurs, esthéticiens, tatoueurs pourront donc reprendre leurs activités le 13 février comme cela avait été évoqué lors du dernier Comité de concertation.

Tous les partis s'étaient montrés favorables à une réouverture, PS et MR en tête, seul le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke faisait exception jusqu'ici.

La relance de cette activité s'accompagnera d'un protocole très strict à appliquer. Il est notamment question d'interdire la salle d'attente, d'espacer chaque rendez-vous de dix minutes (pour nettoyer les lieux), d'obliger les travailleurs de "contact" à passer un test chaque semaine et à porter un masque FFP2, de laisser portes et fenêtres ouvertes...

D'autre sujets doivent encore être discutés comme la réouverture de l'horeca, la reprise des cours en présentiel dans le supérieur, ou le cas des agents immobiliers.