Certaines actions sont déjà prévues les 2 et 7 décembre

BRUXELLES Ce matin, Twizz Radio recevait Thierry Bodson. Le secrétaire régional wallon de la FGTB qualifie de surréaliste la situation actuelle. « Au cours de ces 15 derniers jours, l'augmentation des taux a entraîné une augmentation du remboursement de la dette de l'ordre de 350 à 400 millions d'euros pour les 4 ou 5 années qui viennent [...] Il y a beaucoup d'argent qui est perdu » déplore Thierry Bodson pour qui on vit dans un pays surréaliste.

Le secrétaire de la régional wallonne de la FGTB prévient :« Si on touche à l'index. Si on touche aux pensions, à savoir le calcul des pensions et des périodes assimilées. Si on touche aux prépensions-restructurations... Très clairement, ce seront pour nous des déclarations de guerre [...] Ca veut dire des actions ».

Certaines sont déjà prévues les 2 et 7 décembre, tandis que le 6 décembre, un comité fédéral de la FGTB est programmé « pour décider de la suite des opérations et de quand on fait grève générale et pour combien de temps » . « Une grève générale c'est un avertissement important de la part du monde du travail » souligne Thierry Bodson.

© La Dernière Heure 2011