L'équipe de nuit a relevé les collègues qui avaient assuré un service minimum à l'intérieur de la prison. Certains gardiens qui sont sortis par la suite ont confirmé que la grève était terminée.

Plus tôt dans la journée, l'administration pénitentiaire avait reconnu un problème de sous-effectif dans le personnel technique et de sécurité. "Nous faisons tout notre possible pour recruter des personnes tant contractuellement que statutairement, pour résorber le manque de personnel le plus vite possible", a assuré sa porte-parole, Kathleen Van De Vijver. "Mais nous faisons face aussi à une pénurie sur le marché du travail, ce qui fait que les postes ne sont pas pourvus suffisamment rapidement."

La prison de Hasselt compte 551 détenus, dont 34 femmes.