Fumée blanche pour le décret fiscal de Jean-Luc Crucke. Le texte du ministre wallon du Budget a soulevé les plus grandes craintes mais au final, il n'a pas mené à l'implosion du gouvernement wallon. Les différents députés de la majorité ont soutenu le texte vendredi au terme d'une longue après-midi de discussions. Les trois députés MR, les trois PS et les deux Ecolo ont voté pour le projet portant diverses dispositions pour un impôt plus juste.

Le cdH a voté contre car ses amendements n'ont pas été retenus. Le PTB s'est retenu. Le MR, qui avait menacé de faire capoter le projet sur une série de points a finalement approuvé le projet en faisant passer une série d'amendements techniques "sans importance", comme les décrit Jean-Paul Whal, chef de groupe. Les libéraux ont également réussi à s'entendre sur la non-rétroactivité manuelle, point qui faisait l'objet de nombreuses dissensions. "Le ministre du Budget nous a donné des réponses satisfaisantes sur un grand nombre d'interrogations", a commenté le député libéral.

Bien que ce décret ne concerne qu'une minorité de la population wallonne, il a drainé une foule inhabituelle dans la salle de la commission ainsi qu'un nombre important de viewers sur la chaîne YouTube du parlement wallon. Le président a même dû rappeler l'importance de respecter les gestes barrières.