C’est finalement 86.500 doses du vaccin Pfizer et non 93.500 que la Belgique recevra la semaine prochaine, précisait samedi soir la porte-parole de la task force vaccination. "Par rapport à l’estimation initiale - (qui faisait état d’un manque de 40 000 doses, NdlR), la réduction est donc modeste, souligne-t-elle. La Belgique recevra en réalité 7 000 doses de moins que les 93 500 doses qu’elle aurait dû recevoir lundi."

La bonne nouvelle, c’est que cette diminution n’entraînera pas de retard au niveau du planning de vaccination de la semaine qui concernera toujours les résidents et le personnel des maisons de repos. C’est du côté des hôpitaux que l’on pourra observer un léger retard.

Pour rappel, Pfizer avait annoncé vendredi une réduction temporaire de ses livraisons de vaccin dans l’Union européenne afin d’assurer l’augmentation de sa capacité de production. "Cette nouvelle était totalement inattendue. Aucune consultation préalable n’a eu lieu avec la Belgique", a répété ce samedi la task force, qualifiant "d’incompréhensible et inacceptable cette façon de procéder".

Autre bonne nouvelle, notre pays ne devrait finalement pas manquer, comme initialement redouté, des "superseringues" de 1 ml, celles qui permettent de vacciner six personnes plutôt que cinq avec un flacon de vaccin Pfizer. Selon Xavier De Cuyper, la Belgique a finalement trouvé les lots nécessaires après d’intenses recherches dans le monde entier. "Nous allons pouvoir couvrir la période de 4 à 5 semaines à venir", a-t-il assuré samedi.