Visite de nos militaires dans les Balkans

BRUXELLES André Flahaut (PS), ministre belge de la Défense, en visite au Kosovo, a salué dimanche le `sang-froid´ dont ont fait preuve la semaine dernière les militaires belges lors d'émeutes causées par des manifestants serbes à Leposavic.

Un Serbe avait été tué par balle, un autre blessé et un troisième était décédé d'une crise cardiaque lors d'incidents survenus devant un cantonnement du bataillon belgo-luxembourgeois de la KFOR, la force de paix dirigée par l'Otan au Kosovo.

`Avec rigueur, bon sens, rapidité, efficacité, vous avez maîtrisé la foule en colère, a priori ingérable´, a affirmé samedi M. Flahaut, qui rendait visite aux troupes belges à l'occasion de Noël.

`Le sang-froid exemplaire avec lequel vous avez fait face à une situation délicate fait l'admiration de tous´, a-t-il souligné. `Si je vous ai rejoints aujourd'hui, c'est () pour vous dire de vive voix la fierté de vos familles, la satisfaction des autorités militaires, ma propre fierté d'être votre ministre´, a-t-il poursuivi, en transmettant aussi les félicitations du Roi.C'est la sixième visite de M. Flahaut (PS) dans les Balkans depuis 18 mois qu'il officie à la Défense.

Par ailleurs, les autorités de Leposavic (extrême nord du Kosovo) et le ministre belge ont convenu de faire collaborer les enquêtes en cours à propos des incidents du 16 décembre.

`Les trois enquêtes en cours vont collaborer´, a indiqué M. Flahaut par téléphone à l'agence de presse Belga. Selon lui, les responsables serbes ont admis que cet incident était `malheureux" mais qu'il ne devait pas hypothéquer l'avenir de la présence militaire belge au Kosovo.En parallèle, on a appris que les quelque 25.000 militaires de la Force terrestre sont en passe de recevoir un nouveau système de sac de couchage perfectionné, destiné à les protéger contre le froid intense, tout en étant plus léger et compact que son prédécesseur.

Cet ensemble individuel est du type momie et offre une protection contre des températures allant jusqu'à -10° centigrades (et même -15° utilisé de pair avec le sursac).Il ne pèse que 2,5 kg et son volume, comprimé, est très réduit. L'an prochain, un nouveau matelas d'isolation gonflable sera aussi distribué. Il se gonflera automatiquement à des températures supérieures à 0°, mais devra être gonflé avec une pompe comprise dans son sac de transport.