La situation dans les unités de soins intensifs est difficile, mais "nous constatons une forte diminution des hospitalisations et des décès chez les personnes âgées", a ajouté le ministre. Selon lui, "cela prouve que la vaccination fonctionne". M. Vandenbroucke s'est rendu mercredi après-midi à l'UZ de Gand, l'un des plus grands hôpitaux de Flandre, où il s'est entretenu avec la direction et le personnel médical. Le ministre a pu visiter un service de cohorte et accéder à une unité de soins intensifs. Il y a été informé de la pression actuelle que la troisième vague exerce sur l'hôpital. Le nombre de lits de soins intensifs réservés aux patients atteints du Covid-19 est en effet presque atteint.

Les admissions ont augmenté plus tôt au cours de la troisième vague par rapport aux deux vagues précédentes. Le profil des patients a également changé. L'âge moyen des malades est désormais de 56 ans, tandis que lors de la deuxième vague, il était de 62 ans. De plus, à présent, 46% des patients ont un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 30 et 54% d'entre eux souffrent de deux autres affections, telles que le diabète ou l'hypertension.

© BELGA