Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke avait le visage fermé au moment de commenter les nouvelles mesures. Il faut dire qu'elles sont particulièrement contraignantes pour l'ensemble de la population belge. "Elles vont arrêter notre vie sociale durant les prochaines semaines. C'est un lockdown. Mais un lockdown où les entreprises peuvent continuer à tourner", a-t-il expliqué.

Vandenbroucke a ensuite évoqué la situation dramatique des hôpitaux, qui pourraient bientôt être amenés à choisir qui soigner parmi les patients. "Comment va-t-on éviter cela? En respectant strictement les règles. Prenons soin les uns des autres en ces semaines difficiles jusqu'à la mi-décembre. Appelons-nous, envoyons-nous des SMS. Il faut illuminer ces journées sombres. Par exemple en allumant une petite lampe dans votre jardin ou à votre fenêtre..."

Cette initiative remplacera-t-elle les applaudissements de 20h du premier confinement ?