"Mes déclarations, ces derniers jours, sont le fruit d'une réflexion personnelle et je n'ai d'ailleurs jamais parlé de fusion mais de synergies", a précisé le ministre.

Le week-end passé, Jean-Luc Crucke avait plaidé, dans les colonnes de L'Echo, pour une "réunion des deux aéroports régionaux".

"Au vu de la situation des deux plateformes qui connaissent des difficultés différentes - de gouvernance en ce qui concerne Liège; économiques pour l'aéroport de Charleroi - il me semble que ce débat est plus que jamais d'actualité et que les difficultés rencontrées doivent se transformer en opportunités", a-t-il estimé ce mercredi.

Selon le ministre, un rapprochement entre les deux aéroports aurait l'avantage "de créer une structure wallonne forte et résistante, qui tiendrait compte des spécificités et des forces des deux structures".

Il permettrait également à la Région "d'optimaliser son modèle aéroportuaire actuel et de garantir la pérennité de ses outils et donc de l'emploi sur les deux sites", a poursuivi Jean-Luc Crucke en soulignant toutefois que ce projet "ne pourrait voir le jour sans l'adhésion de l'ensemble des partenaires".