Si la grande majorité des voyageurs respecte les consignes et ont sur eux les documents exigés, d'autres sont parvenus à passer entre les mailles du filet. Pour éviter que de tels cas se représentent, le parquet de Hal-Vilvorde a décidé de serrer la vis.

Sur les ondes de "De Ochtend", la procureure du roi Ine Van Wymersch a déclaré que les contrôles allaient être renforcés à l'aéroport de Zaventem. "Avec l'aide de la police, nous allons mener des contrôles renforcés aussi bien sur les passagers que sur les compagnies aériennes".

Pour rappel, après avoir passé au moins 48 heures à l'étranger, chaque Belge revenant au pays doit remplir le fameux PLF. En cas de retour par avion, peu importe la durée du voyage, le formulaire est obligatoire. Malheureusement certains voyageurs "oublient" de le faire. Pourtant, les amendes sont salées. En cas d'absence de PLF, l'amende infligée se monte à 250 euros. En cas de faux PLF, la facture grimpe à 750 euros. Si le passager refuse le règlement à l'amiable, l'affaire se finira soit devant le tribunal de police pour le premier cas, soit devant le tribunal correctionnel pour le deuxième.

Les compagnies aériennes qui ne demanderaient pas le document avant l'embarquement risquent elles aussi des sanctions. Notamment un passage devant le tribunal et jusqu'à 48.000 euros d'amende. "Si plusieurs passagers d'un même vol n'ont pas les bons documents, cela voudra dire que la compagnie n'a pas effectué les vérifications nécessaires et qu'elle a manqué à ses obligations." "Le temps des avertissements est révolu", déclare la procureure du roi du parquet de Hal-Vilvorde.